Shanghai est la 10ème ville la plus chère du monde !

Opt-In-Form1

Selon une étude rédigée par le groupe Mercer plus tôt cette année sur les 211 villes les plus chères du monde pour les expats, Shanghai serait la 10ème ville la plus chère du monde devant Pékin (Pour référence Paris se classe 27éme). C’est également la ville la plus chère de Chine devant Pékin (12ème), Shenzhen (17ème) et Guangzhou (24ème ).

Quelles sont les causes de ces augmentations ?

L’appréciation du Yuan
RMB

Le yuan a toujours été l’instrument de contrôle économique du gouvernement chinois qui pendant longtemps a arbitrairement décidé de sa valeur face au dollar. C’est à partir des années 2000 que l’on assiste à un assouplissement du contrôle du yuan par le régime chinois avec une possibilité d’appréciation ou de dépréciation de celui-ci. Il s’entame alors une stratégie de libéralisation contrôlée du yuan afin de faciliter les échanges entre les pays à une époque où les échanges à l’échelle mondiale sont de rigueur.
Il est désormais clair que cet assouplissement progressif du contrôle du yuan par le gouvernement chinois exprime sa volonté de laisser de côté sa politique purement mercantile. De cette manière les dirigeants chinois veulent

  • Réduire le coût des importations de matières nécessaires au développement de la Chine comme le pétrole dont elle est le premier importateur au monde.
  • Réduire les écarts internes de façon à construire une meilleure politique sociale
  • Stabiliser la croissance qui est aujourd’hui autour de 7%

L’inflation qui se traduit par une augmentation générale des prix

Conséquence de la volonté du gouvernement concernant le yuan cité plus haut, on a assisté à une inflation qui est allée de pair avec l’arrivée de classes moyenne au pouvoir d’achat de plus en plus important. En 2013, on a ainsi assisté à une augmentation des revenus des citadins chinois de 9,1% et une augmentation des revenus des ménages de 7,2% par rapport à l’année précédente.

Et pour les expats alors ?

Les expats consomment plus de produits importés dont les prix, déjà en moyenne plus élevés, augmentent plus rapidement. Ceux qui sont souvent détachés par leur entreprise en Chine sont souvent rémunérés selon les grilles de rémunération de leur pays qui n’évoluent pas suffisamment vite pour tenir compte de l’appréciation du Yuan et de l’augmentation du coût de la vie. Résultat, les expats souffrent beaucoup plus de l’appréciation du yuan que les chinois qui eux voient leurs salaires augmenter en corrélation avec l’inflation.

Etude de cas pour étudier quelques prix

Marie A, institutrice dans une école française à Shanghai, comme beaucoup d’expats, achète des produits importés pour sa famille.
« Cette année le litre de lait est à 98 yuan, soit environ 14,63 dollars. Sachant que l’an dernier le yuan était à 1 dollar pour 6,7 yuan, que cette année il est de 1 dollar pour 6,1 yuan alors le prix du lait a augmenté de 7,2% pour les expats ce qui revient à 105,06 yuan soit 17,22 dollar le litre pour les expats ne recevant pas leur salaire en yuan mais en dollars
D’après ces chiffres de l’année 2013 et 2014, il y a ainsi une différence de prix qui peut aller jusqu’à 2,59 dollars soit une inflation de 18,07% pour les expatriés si leur salaire n’a pas augmenté selon le prix de la vie de la ville et la politique monétaire du pays.

 Le prix des loyers
Appart

En un mois l’augmentation du prix des loyers s’est accrue d’en moyenne 1,2% par mois pendant le seul trimestre 2014 selon le département des statistiques de Shanghai soit une augmentation totale de 4,32% sur le premier semestre 2014
Selon le site de vente/location de logement, http://sh.centanet.com on peut se rendre compte que
Le prix de la location d’un logement se situe en général autour de 100 – 150 yuans le m² (16,39 dollars – 24,59 dollars)
Par conséquent les loyers peuvent augmenter très vite si, comme Marie A, on recherche un logement, le prix de location de celui-ci peut évoluer beaucoup plus vite que l’augmentation de son salaire.

Quel avenir pour les expats ?

Il ne fait aucun doute que la période dorée des expats jouissant d’un pouvoir d’achat beaucoup plus important que les chinois est sur le point de se terminer. Combien de temps faudra t-il avant d’assister à une parité de pouvoir d’achat chinois – expats ?
 
Sources 

4 Commentaires

  • Répondre septembre 14, 2014

    Sim

    « Cette année le litre de lait est à 98 yuan », est-ce juste un exemple avec un nombre au hasard, ou bien la valeur réellle? car à Shanghai les briques d’1L de lait importé (Français, Allemand, N-Z,…) coûtent la plupart du temps autour de 15 yuans…
    D’autre part il est bon de préciser que le quotidien peut effectivement être cher pour un expat s’il veut vivre à l’occidentale, ce qui n’est pas le cas si l’on mange davantage local et qu’on limite la consommation de produits importés.
    Sinon c’est un super blog bourré de bonnes infos, très pratique !

    • Répondre septembre 15, 2014

      Adrien

      Je ne suis pas un grand amateur de produit laitier alors j’avouerais avoir repris le prix trouvé sur un site. Pas bien, j’aurais du faire mes recherches!

      Je suis entièrement d’accord avec vous, on peut vivre pour bien moins chère à Shanghai.
      Je dis toujours que chacun peut mener le rythme de vie qui choisit dans cette ville et c’est d’ailleurs ce qui lui donne son charme.
      Il est possible de manger pour moins de 5 yuans par repas comme pour beaucoup beaucoup plus en fonction de son budget et de ses goûts.

      Pour la petite anecdote mes boss actuels sont chinois et ils ont passé 3 mois à voyager en Europe (Grêce, Italie, France, Angleterre) et quand ils sont revenus, la première chose qu’ils m’ont dit c’est « Adrien, Europe is so cheap!! ».
      Ca m’a beaucoup fait rire car, personnellement, je trouve que la vie à Shanghai est beaucoup moins chère que la vie parisienne mais je ne mange pas 100% importé et je n’achète pas de produits de luxe.

  • Répondre mars 20, 2015

    Francois

    On entends tout et n’importe quoi sur les differents sites et forums, anglais ou francais, qui parlent du cout de la vie a Shanghai. Avant de donner son point de vue, il faut d’abord expliquer qui parle et donne son opinion: un etudiant, un retraite expatrie, un touriste de passage ou un cadre envoye par son entreprise?

    Pour ma part, c’est la derniere option: j’ai ete envoye par mon entreprise de Paris a Shanghai, avec un contrat local (donc paye en RMB). La vie ici est EXTRAORDINAIREMENT plus eleve qu’a Paris ; le loyer a surface et quartier equivalents est 1.5x plus cher, la nourriture occidentale entre 3x et 4x plus cher (1 yaourt 2 euros piece, une bouteille d’eau minerale 1.5 euros, un paquet de cereales 4 euros, un paquet de gruyere rape 10 euros, etc), les magazines idem, les abonnements telephoniques et internet idem. Les restaurants pratiquent des prix identiques a Paris, en moyenne 10 euros un plat et 3-4 euros le Coca-cola. Je ne me plains pas, mon entreprise en avait conscience et m’a propose un salaire x2 pour exactement le meme poste.

    Arretons de leurrer les gens: il n’est pas possible pour un employe expatrie d’esperer « vivre local ». Je vais tous les midis avec mes collegues dejeuner dans des boui-boui a 10 yuans le bol de noodles, le lieu est toujours sale, puant, les clients absolument degueulasses a cracher et faire plus de bruit en mangeant qu’un Boeing au decollage. Donc a moins que vous ayez comme ambition dans la vie de vivre comme un prisonnier de Fresne, vous ne pouvez pas vivre local mais continuer a garder un mode de vie occidental.

    • Répondre mars 22, 2015

      Adrien

      Bonjour Francois,

      Merci de partager votre point de vue.
      Je suis d’accord sur le faite que lorsqu’on souhaite vivre à la francaise le cout de la vie est bien plus élevé à Shanghai qu’en France.
      Je pense qu’avec le temps on arrive à trouver une balance entre la vie locale et la vie occidentale ce qui réduit tout de meme le cout de la vie.

Participez à la discussion